Du bazar en veux-tu en voilà

Un nouveau genre d’article sur mon blog, bien qu’il n’y ait rien d’innovant, c’est certain. C’est un peu l’article qui dépanne quand on a la flemme ou qu’on est en manque d’inspiration. C’est celui qui permet de donner plein d’informations en même temps car un article pour chaque sujet n’est pas suffisant. Bref, c’est l’article bien pratique et j’espère que vous ne m’en voudrez pas d’y avoir recours aujourd’hui. Ce n’est pas dit que je n’y revienne pas de temps en temps, pour présenter mes derniers achats, entre autre. J’avais abandonné ce genre de présentation pour mes acquisitions car je m’en étais lassée et trouvais ça beaucoup trop superficiel (je sais, on est sur un blog mode, on ne m’en demandera pas trop). Mais de temps en temps… Pourquoi pas. Surtout si ça vous plaît :)

Mes derniers achats:

Sandales Oysho, 29€99. Repérées aux pieds de ma belle Simone, j’ai eu un coup de foudre immédiat (pour changer). Il n’y en avait plus en 40 dans mon Oysho, j’ai donc commandé en ligne. Ce n’est pas plus mal car les modèles que j’ai pu voir en magasin, la bride en plastique transparent était toute abimée. En les prenant sur le site, j’étais quasi sûre qu’elles seraient intactes. Et j’ai eu raison.
Maintenant, je n’ai qu’une hâte: que cette fichue pluie cesse pour que je puisse glisser mes doigts de pieds dedans!

Vernis Chanel Delight et Island. Que voulez-vous? Je suis irrécupérable! Et le pire, c’est que je ne suis pas prête de pouvoir les utiliser! En ce moment, je fais une cure de désintox car mes ongles sont vraiment dans un sale état. J’utilise le vernis soin Hérôme. Et, cet été, je n’aurais pas le droit d’avoir les ongles vernis (job de serveuse oblige).
Maigre consolation, j’ai utilisé les bons de -20% de Sephora (comme j’en ai l’habitude).

Défit: pas un seul achat jusqu’aux soldes hormis pour cette tuerie de veste, Zara encore une fois!
Je guette tous les jours l’eshop, plusieurs fois par jours même! J’ai juste un peu peur pour le prix…
En tout cas, si vous la trouvez avant moi, vous savez ce qu’il vous reste à faire: accourir ici et me laisser un commentaire :D
Et pour le reste, énormément de fringues me font de l’œil (dont le petit top que l’on voit sur cette photo) mais je reste forte.

Mon occupation du moment:
J’ai commencé l’aventure The Last Story il y a un petit bout de temps déjà mais j’essaie de faire durer le plaisir en évitant d’y jouer trop longtemps d’affiler.
Que dire à celles qui seraient intéressées? Le jeu a des défauts, notamment les graphismes qui pêchent énormément et des phases de ralentissements pendant les combats (on sent vraiment que la Wii est à son max!) mais qu’importe. L’histoire est riche et ne pâtit d’aucun temps mort, les chapitres s’enchaînent à une vitesse folle. Le système de combat est quant à lui très novateur. Ce n’est pas du tour par tour mais du combat en temps réel avec plein de techniques à apprendre (parfois difficile de tout assimiler).
C’est sûrement l’un des derniers bon RPG (voire RPG tout court) sur Wii (la console est en fin de carrière comme vous le savez). Pour les fans du genre, foncez vous le procurer (si jamais ce n’est pas déjà fait!)

En réalité, j’avais commencé à faire un test plus complet mais, sachant que le jeu est sorti depuis un moment, que je ne suis pas une spécialiste et craignant de n’intéresser personne, j’ai préféré tout effacer et me contenter du strict minimum. Si vous souhaitez un test plus détaillé, il y a toujours celui-ci du site jeuxvideo.com .

J’espère que ce genre d’article vous plaît. Si c’est le cas, j’en referai sûrement!

Tales of… : les jeux vidéo et moi (3ème partie)

Alors que j’avais promis de parler de ma passion chaque dimanche, je me suis finalement dégonflée en me rendant compte que les jeux vidéo ben… ce n’est pas le sujet qui vous inspire le plus ^^ Mais comme j’aime ça et que le blog reste malgré tout mon petit espace, je continue, en espérant en intéresser quelques unes (je sais que c’est le cas quand même ♡ ).

Il y a un mois, je m’étais arrêtée à la période N64, PS1 et Game Boy Color. Petit bon dans le temps, après la GB Color, je suis restée fidèle à Nintendo pour les jeux portables. En réalité, ils étaient les seuls leaders sur le marché à cette époque. La Game Gear de Sega était très très loin dans les mémoires, enterrées depuis longtemps.

J’ai eu la Game Boy Advance (rose forcément), ça devait être pour mon 14ème anniversaire (2001).

Au niveau des jeux, comme d’habitude, beaucoup de made in Nintendo avec Mario, Yoshi, Zelda et Pokémon. Il me semble avoir eu un jeu Harry Potter (oui, j’étais fan! Enfin, toujours, mais pas pour les jeux…) Et un tout premier essai très concluant dans un RPG (enfin!) avec la série des Golden Sun.
J’ai revendue la GBA rose pour prendre la GBA SP qui était plus petite et qui avait SURTOUT un écran rétroéclairé, et ça c’est vital lorsque l’on joue par temps ensoleillé ou très sombre.

Rien à redire sur cette petite console. Elle prenait un minimum de place mais dans mes souvenirs, la prise en main était moins sympa.
J’ai aussi fini par la revendre. Quelques années plus tard, j’ai du en racheter une car je possédais des vieux jeux de Game Boy Color qui n’étaient pas compatibles sur la DS.
Alors, j’avais décidé de me faire plaisir en me payant une petite version collector.

Zelda, bien sûr!

Allez, on quitte les consoles portables pour les consoles de salon.

Encore une fois, reçue à un anniversaire, la Gamecube en 2002. C’était vraiment très facile de me faire des cadeaux lorsque j’étais ado :D Je ne demandais que des jeux d’ailleurs.

Que de bons souvenirs! J’ai passé de merveilleuses heures de jeux grâce à elle, les jeux étaient terribles! Je ne l’ai pas gardée car vous aviez compris que je revendais au fur et à mesure des évolutions. Mais j’ai conservé les jeux, j’aurais été dingue de m’en séparer! Luigi’s Mansio (histoire de se faire la main), Super Mario Sunshine, Zelda: The Wind Waker (le rêve!), Tales of Symphonia (d’où le titre de ma rubrique), Baten Kaitos (le meilleur RPG auquel j’ai pu jouer) et bien d’autres encore. Je vous ferai une petite photo de famille un jour.
Petit conseil pour les détenteurs de Wii: un moyen très économique pour acheter de nouveaux titres, c’est de se fournir en jeux Gamecube (sur Le Bon Coin, eBay et même vides greniers), pourquoi pas acheter une Wavebird (1ère manette sans fil, innovation Nintendo encore une fois!) et s’assurer que la Wii lit bien les jeux de Gamecube (certaines ne les lisent pas, trop nase!) Certains jeux sont très difficiles à dénicher (comme Baten Kaitos et un autre que je traque: Skies of Arcadia) mais les jeux type Mario sont facilement trouvables.

Ensuite, j’ai reçu une autre console le Noël suivant (2002 toujours). La Xbox, Microsoft qui se lançait sur le marché, les graphismes étaient alléchants alors j’ai voulu essayer.

Ce fut la console qui m’emballa le moins. Lorsque l’on s’habitue à un univers, il est difficile d’en sortir. Aucun souvenir impérissable malgré des jeux assez bons: Fable, Oddwolrd Munch’s Oddysee, Beyond Good & Evil, Blinx, Dead or Alive 3 (j’ai passé des heures à débloquer les tenues les plus légères pour Kasumi, Tina & co). J’ai du avoir 2 jeux sur le Seigneur des Anneaux (fan, encore). Mais rien de plus. Lorsqu’une console ne me plaît pas plus que ça, je crois que je ne m’investis pas pour elle.
J’ai du racheter une manette plus petite car celle de base était monstrueusement grosse (console américaine ≠ console japonaise).
La Xbox m’a tout de même été d’un grand secours pour visionner des DVD et écouter des CD.
Bon, vous vous doutez que je ne l’ai pas gardée :)

Avez-vous eu ces consoles aussi? La Xbox peut-être, et vous avez un avis différent du mien?
Je vous dit à la prochaine (je ne sais pas encore quand) pour achever cette longue rétrospective.

Tales of… : les jeux vidéo et moi (2ème partie)

La semaine dernière, j’avais commencé à vous faire entrer dans mon univers avec mes 3 premières consoles. Je poursuis ma petite histoire aujourd’hui.
Pour rappel, j’avais mis un pied dans le monde Nintendo grâce à la Super Nintendo.Voici la suite.

Nous sommes en juillet 98, je fête mes 11 ans et je souhaite plus que tout recevoir la console qui me fait rêver depuis plusieurs mois: la Nintendo 64.
Face à la PlayStation de Sony, elle rencontre un succès bien plus mitigé mais ça m’est complètement égal. Je suis désormais attachée à Nintendo et, avec le recul, bien plus fort que j’aurais pu le penser à l’époque.
Il est temps d’ouvrir mes cadeaux. Je vois un gros paquet rectangulaire. Je me sens fébrile car j’espère, au fond de moi, que ce soit elle. Je déchire le papier avec avidité. Et à la confirmation, je fonds en larmes. Oui, juste pour une console, mais quelle console!

Mon tout premier jeu était Yoshi’s Story, mignon, coloré et avec une mélodie entêtante que je chantonne parfois lorsque je suis d’humeur joyeuse.
Puis, un gros jeu très novateur grâce à son univers tout en 3D a suivi: Mario 64, une expérience vraiment incroyable à l’époque. Je ne sais pas si vous vous rappelez de la tête de Mario sur l’écran titre, on pouvait lui tirer le nez, la moustaches, les oreilles… Le pauvre!

Et vous imaginez bien, je n’ai pas pu passer à côté du jeu qui restera pour moi le meilleur jeu de toute ma vie, avec un charme et une poésie jusqu’alors inégalés, encore une référence aujourd’hui alors qu’il est dépassé graphiquement parlant.
Zelda Ocaria of Time.
Je ne vais pas m’attarder dessus car je pense en faire un article à part entière un jour ou l’autre, ce qui est amplement mérité.

J’ai également passé beaucoup de temps à jouer à Banjo-Kazooie, un jeu du studio RareWare à qui l’on doit déjà la série des Donkey Kong sur Super Nintendo. Un excellent jeu, très riche, coloré, drôle et à la difficulté très bien dosée. Pour moi, c’est vraiment une des meilleures références pour les jeux de plate-formes.

D’excellents jeux sur 64, je pourrais en citer encore bien d’autres. Mais peut-être qu’un jour, j’aurais le courage de la sortir du placard pour faire une belle photo de famille.
Oui, j’ai eu la très bonne idée de ne pas la vendre. Quelle erreur ça aurait été!

Je passe maintenant à une petite console qui a rencontré un énorme succès dès sa première version. Encore une fois, j’ai pris le train Nintendo en marche et je n’ai pas débuté avec la Game Boy mais avec la Game Boy Color.

Encore un cadeau d’anniversaire (pour mes 12 ans je crois). Je l’avais demandée uniquement pour un jeu, un jeu au succès monstrueux et mondial, un jeu auquel plein de garçons de mon collège jouaient mais je ne pouvais pas encore rivaliser: Pokémon.
Et j’avais choisi de débuter la série Pokémon avec la cartouche jaune dont Pikachu était la star. En réalité, j’ai surtout joué à Pokémon sur ma Game Boy (Or, Argent, Cristal et tous les dérivés).
Ah si, j’ai eu quelques épisodes de Zelda, c’est vrai (Link’s Awakening, Oracle of Seasons/Ages) mais comme j’étais totalement amoureuse du Link en 3D, j’ai été un peu moins passionnée par ces opus.

Je n’ai pas gardé ma Game Boy car, comme très souvent, lorsque le modèle plus puissant sortait, je revendais pour mieux racheter ensuite.

Enfin, pour terminer cet article, une petite incartade à tonton Nintendo avec la concurrence: la PlayStation (on ne disait pas encore PS1 à cette époque). La console était déjà sortie depuis pas mal d’années et proposait énormément de titres divers et variés.

Je n’ai pas du tout le souvenir de l’avoir demandée pour un Noël ou un anniversaire pourtant elle trônait bien près de ma chère 64. Ce serait malhonnête de dire que je ne me suis pas amusée avec elle car j’avais des jeux assez divertissants.
Par exemple, toute la série des Crash Bandicoot, Croc, tous les Spyro, Rayman, les Medievil. Beaucoup de jeux de plate-formes mais pour le reste, mes souvenirs me font défaut, encore! Mais, je garde en mémoire un excellent jeu d’aventure, mignon et poétique: Tail Concerto.

Je me suis rendue compte trop tard, que j’étais passée à côté d’une série qui m’aurait très certainement plu et qui aurait pu m’empêcher de me séparer de la PlayStation: les Final Fantasy bien sûr. Je n’avais pas encore (ou très peu) essayé les RPG et c’est vraiment dommage sachant que je suis amatrice de ce genre désormais.

Allez, à la semaine prochaine pour la suite! D’ici là, je compte profiter de ma semaine de vacances pour jouer un peu ^^